Le X100T en bref


Le FUJIFILM X100T est un formidable appareil photo compact atypique pour la photographie documentaire de très belle et solide fabrication. Dès sa première mouture en 2011, il est entré presque immédiatement dans la légende, parmi entre autres les boîtiers LEICA ; Raison toute logique que le FUJIFILM X100T soit communément surnommé "LE LEICA DU PAUVRE" compte-tenu de son prix d'achat très inférieur à un LEICA, tout en offrant une discrétion de fonctionnement, un maniement et une qualité d'image superlative, appelant naturellement à l'esprit de son utilisateur, une comparaison à ces boîtiers d'exception bien plus onéreux.

En huit points, le FUJIFILM X100T se démarque par :
  1. Un boîtier d'une bien rare grande qualité de fabrication entièrement en métal excessivement léger (440 g)
  2. Un réglage très rapide des paramètres de prise de vue par molettes "rétro", même l'appareil éteint.
  3. Un objectif FUJINON très lumineux de focale unique, fixe, monté à demeure, de 23 mm ouvert à f/2 (équivalent 35mm)
  4. Un capteur CMOS X-TRANS II de format APS-C de 16,3 millions de pixels sans filtre passe-bas permettant de garantir des images de haute dynamique dans les basses comme dans les hautes lumières et par ailleurs bien plus nettes que mes reflex NIKON D90 et D7000, rivalisant bien fréquemment avec le plein format de beaucoup de reflex.
  5. Un système d'autofocus très réactif combinant mesure par différence de contraste et mesure par différence de phase.
  6. Un viseur hybride optico-numérique doté d'un système télémétrique
  7. Un rendu photographique assez unique grâce à la véritable simulation de la réaction tonale d'un bon nombre d'émulsions argentiques
  8. Des images immédiatement exploitables sans traitement au format JPEG directement produits/en sortie de boîtier dans au moins 75% des cas (l'utilisation du RAW FUJIFILM - format .RAF restant préférable, permettant de réels miracles en post traitement).
Pour avoir un FUJIFILM X100T tout à fait opérationnel en version de base, il faudra tout de même prévoir une dépense autour de 1500 euros (le boîtier ainsi que les accessoires officiels de FUJIFILM - pare-soleil, filtre de protection et housse en cuir) pour surtout protéger la lentille frontale de l'optique et le dessous du boîtier (zone particulièrement sensible de la trappe à batterie/carte mémoire) des éventuels incidents de manipulation dans les tourments de la ville ou de la campagne. L'ensemble complet de reportage (X100T en version de base + les deux compléments optiques - 28, 35 et 50mm) avoisine en final les 2000 euros neuf.