Le 35mm

La focale de 35mm est la focale photographique polyvalente par excellence dont les photographes parlent le plus. Si la focale de 50mm est considérée par beaucoup comme le rapport "normal" se rapprochant le plus du champ de la vision humaine, le 35mm s'impose très régulièrement comme la focale favorite des reporters photo, des photographes de rues et de bien des experts, à n'en déplaise au photographe et journaliste de MacandPhoto dénigrant souvent lamentablement très injustement le 35mm comme "la focale la plus ennuyeuse" du parc photo. 

En rapport direct avec la taille APS-C du capteur CMOS X-TRANS II embarqué dans le FUJIFILM X100T, celui-ci est doté d'un excellent objectif de focale fixe FUJINON 23mm ouvert à f/2 (équivalent 35mm), non démontable, non escamotable. Utiliser un appareil photo de qualité professionnelle doté d'une unique focale et qui plus est, le 35mm, présentant le rayon d'action le plus diversifié, possède cinq atouts majeurs et quelques-uns inattendus.

1 - Le 35mm différencie tout d'abord les "bons" des "mauvais" photographes ou avec plus d'optimisme, les photographes "experts" et les "débutants". Le jugement est très sévère mais il n'en demeure pas moins, sans faire preuve de snobisme que le FUJIFILM X100T exige de sérieuses connaissances en photo mais également un très bon sens de l'observation pour produire des photos ayant du sens. Malgré la force de mon honorable historique de dix ans de photo entre 2005 et 2015 avec trois reflex NIKON (D70, D90 et D7000) et l'atout indiscutable représenté par la possibilité du choix permanent entre les focales de 10 à 300mm grâce à mes six objectifs (selon le sujet visé), lorsque j'ai pris en main le FUJIFILM X100T, il n'était pas du tout sûr très modestement que je parviennes à l'adopter facilement. Il convient de garder la tête froide en s'avouant que nous sommes perpétuellement en train d'apprendre, même experts dans notre domaine.

2 - Développer la créativité. Le 35mm et le fait surtout de travailler exclusivement avec cette focale unique rend d'autant plus honorables les résultats obtenus par un utilisateur car il doit compter entièrement sur sa flexibilité physique pour construire l'image. Cela converge avec le critère 1 : Les photographes qui parviendront à tirer totalement parti du cadrage figé du 35mm pour réaliser LA photo qui possède du sens, s'imposent comme des "experts" ayant acquis forcément un niveau de créativité bien supérieur à ceux qui travaillent avec des zooms.

3 - Cadrage polyvalent du 35mm. Le 35mm présente l'avantage d'un cadrage plus large que le 50mm (dit à tord "normal") pour insérer au besoin des sujets périphériques intéressants et surtout comme déjà abordé de nombreuses fois, il propose la polyvalence : architecture, paysages, portrait,...Rien ne lui résiste vraiment, il passe partout ! Le 35mm ne présente que des avantages au quotidien. Il ne déforme pas autant les perspectives que le 24mm, ne resserre pas les différents plans comme un petit télé (85 ou 105mm) et laisse respirer le sujet.

4 - Implication du photographe dans ses oeuvres. Il s'agit indiscutablement sur ce plan que le 35mm fait progresser le plus mes compétences de photographe. Le 35mm m'impose en permanence ma totale implication au cœur de l’action. S'il s'agit surtout d’une scène de rue ou d’un évènement sportif, le 35mm impose au photographe de s’approcher du sujet pour que ce dernier soit mis en valeur dans la composition. Photographier au 35mm m'impose la plupart du temps d’être vu ou d'innover de nouveaux cadrages et j'ai dû apprendre à gérer ma relation avec mes sujets. S’approcher du sujet, il s'agit de prendre de nouveaux risques et faire des images beaucoup plus originales qu’avec un télé-zoom ; on retrouve le critère 2 touchant au développement d'une créativité supérieure.

5 - La luminosité pour la photographie en basses lumières. Le FUJINON 23mm du FUJIFILM X100T est ouvert à f/2. La plupart des 35mm sont bien plus ouverts que les zooms des reflex - Raison de plus de travailler avec une focale fixe ! Sa grande luminosité présente un atout considérable pour la photographie en basses lumières et nocturne, d'autant plus compte-tenu de la montée considérable en ISO du X100T avec un bruit bien maîtrisé jusqu'à 6400. Par ailleurs, la compacité récurrente d'un 35mm s'adapte parfaitement au X100T.

Inspiration : 7 bonnes raisons d’utiliser un objectif à focale fixe 35mm - Jean-Christophe DICHANT